Comment améliorer l’isolation de votre bâtiment ?

 

L’amélioration de l’isolation thermique de votre logement ou de vos locaux professionnels s’avère indispensable pour réduire votre facture énergétique et vous prémunir du froid. Suivez ces cinq recommandations pour bien vous y prendre.

Remplacez vos portes et fenêtres

Si vous résidez au Canada, le remplacement de portes et fenêtres à Laval comme dans toute autre ville de ce pays rend votre système de chauffage plus efficace. En réalité, les entrées d’air par les ouvertures mal isolées peuvent représenter jusqu’à 20 % des déperditions thermiques d’un logement selon certaines études.

Il est donc nécessaire d’opter résolument pour des modèles récents de portes et fenêtres parfaitement isolants. Vous pouvez privilégier à ce sujet des menuiseries en PVC ou mixte bois-aluminium à rupture de pont thermique.

Exigez en outre un double ou triple vitrage performant rempli d’argon, avec des intercalaires isolants et un traitement faible émissivité. Pour un confort optimal, misez également sur des joints d’étanchéité de qualité au pourtour des ouvrants.

Isolez efficacement vos murs extérieurs

L’isolation des murs par l’extérieur s’avère bien plus efficace que la pose de complexes isolants à l’intérieur de maçonneries. Privilégiez cette technique pour vos travaux, notamment si vos murs sont en briques ou en moellons.

Optez pour des panneaux rigides en polystyrène expansé ou en laine minérale tout en laissant un vide technique entre le mur et l’isolant pour la circulation d’air. Prévoyez une épaisseur minimum de 12 cm en neuf, ou 8 cm en rénovation.

Prenez par ailleurs le soin de traiter avec soin les points singuliers comme les tableaux de baie, acrotères en toiture-terrasse par des profilés ou des bandes adaptées. Une fois la pose effectuée, faites réaliser un enduit de finition respirant à base de chaux ou silicates en deux couches armées d’un treillis.

Renforcez sans tarder l’isolation de votre toiture

Que votre toiture soit en pente ou plate, son isolation thermique et phonique s’avère prioritaire pour votre confort. En charpente et en couverture traditionnelle, privilégiez un complexe de sous-toiture très respirant. Il doit surtout être associé à un matelas isolant en laine de verre ou de roche de 22 cm au minimum entre chevrons.

Mieux, vous pouvez doubler ce matelas d’un pare-vapeur et contre-liteaux pour installer un second matelas de laine minérale en croisant les chevrons. Cela améliore votre isolation thermique et acoustique.

Calez et étanchéifiez toutes les entrées d’air

Le calfeutrage méticuleux de votre habitat s’avère capital pour bloquer les infiltrations d’air parasite qui dégradent l’efficacité de l’isolation. Passez en revue toutes les interfaces entre baies et gros œuvre, puis mastiquez soigneusement toutes ces zones sensibles.

Colmatez également avec minutie tous les passages de gaines et tuyaux à travers les murs, plafonds et planchers. Entourez-les préalablement de laine minérale ou de mousse expansive pour parfaire l’étanchéité.

Installez un système de ventilation performant

Une isolation renforcée implique d’installer un système de ventilation efficace pour garantir une bonne qualité de l’air intérieur. Optez pour une ventilation mécanique contrôlée à simple flux autoréglable dans le neuf. La sortie d’air vicié s’effectue en continu dans les pièces techniques et humides, tandis que l’entrée d’air neuf est gérée par des bouches autoréglables sur les menuiseries.