Conversation avec Will Roberts : L’affaire Alec Baldwin et la sécurité des armes à feu sur le plateau

Affaire Alec Baldwin

À la suite de la fusillade tragique sur le plateau du dernier film d’Alec Baldwin, la conversation sur la sécurité des armes à feu sur les plateaux de tournage n’a jamais été aussi pertinente. Nous nous sommes entretenus avec Will Roberts, acteur acclamé et expert renommé en armes à feu, pour nous pencher sur les complexités de cette question.

Interview

Alan Gray : Will, il y a eu beaucoup de discussions animées sur la responsabilité d’Alec Baldwin dans la récente tragédie sur le plateau. Qu’en pensez-vous – Baldwin est-il coupable ?

Will Roberts : Alan, c’est une situation à plusieurs niveaux. Bien que Baldwin aurait dû être au courant de la pratique de la cible décalée qui se produisait, il est crucial de comprendre les protocoles d’un plateau de tournage. Contrairement à un champ de tir, l’interaction d’un acteur avec des armes à feu est hautement contrôlée. Ils exécutent des actions spécifiques telles qu’elles sont chorégraphiées, et l’armurier a le rôle central d’assurer la sécurité de l’arme, ce qui inclut de montrer à l’acteur que l’arme est « froide » ou vide.

Alain: Vous pensez donc que les acteurs ne devraient pas être tenus responsables dans de telles situations ?

Will Roberts sur le commentaire de l’affaire Alec Baldwin. Crédit photo : NewsBlaze.
Will Roberts sur le commentaire de l’affaire Alec Baldwin. Crédit photo : NewsBlaze.

Volonté: Exactement. Si nous commençons à tenir les acteurs responsables des aspects techniques qui relèvent clairement de la compétence de l’armurier, nous érodons la confiance dans le professionnalisme de l’ensemble. Nous embauchons des experts pour que les acteurs puissent se concentrer sur leur métier, en ayant confiance que les accessoires qu’on leur remet sont sûrs.

Alain: Avec votre expérience sur les plateaux de tournage et en tant que reconstituteur de cow-boys, avez-vous été témoin de lacunes en matière de sécurité des armes à feu ?

Volonté: Malheureusement, oui. Même parmi ceux qui prétendent être experts, j’ai constaté un manque de respect pour l’arme et les règles. C’est une constante : traitez toujours une arme comme si elle était chargée, et n’apportez jamais de balles réelles sur un plateau ou une reconstitution.

Alain: Pensez-vous que la politique joue un rôle dans la façon dont les gens réagissent à l’affaire Baldwin ?

Volonté: Absolument. Beaucoup sont prompts à juger en fonction de la personnalité publique de Baldwin et de sa position sur les armes à feu, ce qui permet à leur politique d’obscurcir leur jugement sur l’incident. Il est important d’aborder cela avec raison et en comprenant la dynamique sur le plateau.

Alain: Quel est votre message à l’industrie à la suite de cet incident ?

Volonté: Nous devons renforcer nos protocoles de sécurité et veiller à ce que tout le monde, des acteurs aux armuriers, soit diligent. Et permettez-moi d’être clair : les munitions réelles n’ont pas leur place sur un plateau. La sécurité est l’affaire de tous, mais ne confondons pas les rôles et l’expertise requis dans un environnement complexe comme un plateau de tournage.

Cette conversation avec Will Roberts met non seulement en lumière les subtilités du maniement des armes à feu sur le plateau, mais appelle également à une discussion équilibrée et éclairée sur la sécurité, la responsabilité et l’importance de l’expertise dans l’industrie du divertissement.

ABC a couvert la chronologie du tournage.

Une interview exclusive d’Alan Gray à NewsBlaze.