Les Juifs privés de leurs droits de l’État juif, Israël

C’est la réalité actuelle, depuis 1948, des Juifs israéliens vivant en Israël, qui constituent la population juive de l’État juif. Ils sont privés de leurs droits parce qu’ils sont juifs.

Privé de ses droits signifie privé d’un droit ou d’un privilège, ou des droits et privilèges d’un habitant libre d’un arrondissement, d’une ville ou d’un pays.

Pendant des siècles – plus de 1000 ans – les Juifs ont vécu en Pologne, en Europe de l’Est. À la veille de l’occupation de la Pologne par l’Allemagne nazie, en 1939, 3,3 millions de Juifs vivaient dans ce pays. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, environ 380 000 Juifs polonais – 1 Juif sur 10 – étaient toujours en vie ; les autres ont été assassinés par les nazis et leurs collaborateurs, principalement dans les ghettos et les six camps de la mort que les nazis ont mis en place pour exterminer systématiquement tous les Juifs : Chelmo, Belzec, Sobibor, Treblinka, Majdanek et Auschwitz-Birkenau.

En Espagne et au Portugal après la tristement célèbre Inquisition espagnole de 1492. Les Juifs espagnols qui n’ont pas succombé à la conversion cruellement forcée au christianisme ont été forcés de quitter ces pays et ont dû s’installer dans d’autres pays qui leur permettaient d’entrer. Les Juifs ont gagné le nom de « Juif vagabond ».

Les Juifs qui vivaient dans toute l’Europe – dans les régions orientales et occidentales – parce qu’ils étaient juifs, ils étaient les opprimés et / ou privés de leurs droits, fortement dépendants du pays d’accueil. Dans certains cas, ils ont été expulsés du pays hôte et ont été forcés de trouver un autre pays d’accueil qui leur ouvrirait la porte et leur permettrait d’y habiter.

Dans certains cas, les Juifs ont été invités à revenir; par exemple, le cas de l’Angleterre d’où les Juifs locaux ont été expulsés en 1290 et leur retour officiel a eu lieu en 1655. Dans un cas plus récent, l’Espagne, le Portugal a réinvité les descendants des Juifs espagnols expulsés en 1493 à demander la citoyenneté dans ces pays.

Au cours de ces centaines d’années d’exil de leur patrie, Israël, dans la plupart des endroits où ils ont mis les pieds, les Juifs ont été persécutés et assassinés parce qu’ils étaient Juifs et bien sûr ils étaient incapables de se défendre.

Depuis 1948, les Juifs ont un pays souverain, Israël. Les Juifs sont les propriétaires de la terre de ce pays pour laquelle ils ont une intégrité territoriale. Ils ont également une armée forte pour se défendre. Pourtant, les Juifs en Israël sont constamment persécutés et assassinés par les Arabes, principalement des Arabes de la population qu’Israël a « gagnée » à la suite de la victoire de la guerre des Six Jours de 1967 au cours de laquelle les Juifs ont libéré la Judée et la Samarie occupées par la Jordanie. Ces Arabes sont des squatters, résidant sur des terres sur lesquelles Israël a une jurisprudence, des droits historiques et bibliques, ainsi que d’énormes concessions que les Juifs leur ont faites.

L’Autorité palestinienne (AP) est une entreprise néo-nazie

Pendant des années, il a été évident pour toute personne réaliste ce que les Juifs semblaient incapables de dis-le haut et fort et de prendre les mesures appropriées pour éradiquer ce phénomène en cours, qui est la principale conduite du meurtre de Juifs en Israël: L’Autorité palestinienne (AP), établie à la suite des accords d’Oslo, est une entité néo-nazie et elle est antisémite jusqu’à la moelle.

Les Arabes en Israël peuvent maintenant être considérés comme l’égal des ennemis des Juifs et des nazis d’Europe.

Les 7 Juifs assassinés à Jérusalem le 27 janvier 2023, dont un jeune garçon. Juifs privés de leurs droits. - Capture d’écran
Les 7 Juifs assassinés à Jérusalem le 27 janvier 2023, dont un jeune garçon – Capture d’écran

Un autre meurtre horrible de Juifs à Jérusalem

Le 27 janvier 2023 a été un triste vendredi en Israël ; sept Juifs ont été assassinés, 10 blessés, par un jeune terroriste arabe haïssant les Juifs, endoctriné pour tuer des Juifs. Cette attaque terroriste est déchirante.

Je le répète, pendant des siècles, les Juifs d’Europe, la plus grande population juive du monde, ont été persécutés et assassinés parce qu’ils étaient juifs ; Et ainsi, ils ont finalement récupéré leur terre, un pays souverain avec une frontière et une armée pour la protéger et eux.

Les Juifs qui sont restés en vie après l’Holocauste, les Juifs qui ont été expulsés des pays arabes et musulmans, et les Juifs qui ont décidé que l’État juif était et est le refuge le plus sûr pour eux sont arrivés, et ils arrivent constamment dans leur patrie, Israël. Mais ensuite, le gouvernement d’Israël les a laissé tomber.

Les gouvernements hâtifs, myopes et malpensants d’Israël ont décidé qu’il devrait y avoir les accords d’Oslo, qu’il devrait y avoir une « Palestine » au cœur d’Israël, qu’ils devaient apaiser les Arabes, et leur faire d’énormes concessions, à ces mêmes Arabes qui, depuis 1967, ont enseigné à leurs jeunes générations à haïr les Juifs et à les tuer et à être indemnisés pour chaque Juif qu’ils assassinent. Les résultats, huDes centaines de Juifs ont été assassinés et mutilés. Ils portent le nom, « victimes de la terreur ».

La conséquence de tout ce comportement est que les Juifs sont persécutés et assassinés dans leur patrie, Israël, parce qu’ils sont juifs.

Ici, CNN, un média mondial américain, a publié dans un article de janvier 2023 une caricature antisémite représentant la fête juive de la Pâque juive pain sans levain - Maza imbibé de sang de non-juifs, qui sont pris en sandwich entre les deux couches, empruntant une telle diffamation à des siècles de diffamations de sang antisémites, associant la fête de Pessah aux Juifs bénéficiant de l’effusion de sang de non-Juifs - courtoisie CAMERA / https://gellerreport. com/2023/01/cnn-publishes-cartoon-depicting-jews-celebrating-pessah-surrounded-by-blood.html/
Ici, CNN, un média mondial américain, a publié dans un article de janvier 2023 une caricature antisémite représentant la fête juive de la Pâque juive pain sans levain – Maza imbibé de sang de non-juifs, qui sont pris en sandwich entre les deux couches, empruntant une telle diffamation à des siècles de diffamations de sang antisémites, associant la fête de Pessah aux Juifs bénéficiant de l’effusion de sang de non-Juifs – courtoisie CAMERA / https://gellerreport. com/2023/01/cnn-publishes-cartoon-depicting-jews-celebrating-pessah-surrounded-by-blood.html/

Au cours des dernières décennies, aux États-Unis et en Europe, des Juifs ont été harcelés, attaqués et assassinés, certains même dans leurs maisons de foi parce qu’ils sont/étaient juifs. Dans ces pays, l’antisémitisme est en hausse et devient plutôt répandu. Les étudiants juifs sont constamment harcelés et intimidés, et un jargon antisémite péjoratif leur est lancé sur les campus où ils étudient, parce qu’ils sont juifs. De même, Israël est constamment le centre de la discrimination et des attaques.

Aucune différence entre l’Europe d’avant l’Holocauste et Israël aujourd’hui

Malheureusement, la même brutalité et la même conduite antisémite contre les Juifs ont lieu dans la patrie des Juifs, Israël, par la population arabe en Israël et dans ses environs.

Par conséquent, nous devons maintenant être honnêtes et aussi honnêtes que possible. Il n’y a pas de différence entre l’Europe, où, pendant des siècles, les Juifs ont été persécutés et assassinés parce qu’ils étaient Juifs et ce qui se passe dans l’Etat juif, Israël. Depuis 1948, mais plus répandue et intense depuis la signature des accords d’Oslo, et depuis que la première Intifada a été lancée par les Arabes contre les Juifs en Israël, du 8 décembre 1987 au 13 septembre 1993, les Juifs sont persécutés et assassinés dans leur patrie parce qu’ils sont juifs.

Les Arabes testent la détermination du nouveau gouvernement israélien

Les Israéliens ont récemment élu un nouveau gouvernement politiquement de droite et les Arabes testent sa gouvernance et sa capacité de dissuasion terroriste.

Une horrible attaque terroriste a eu lieu pendant la Journée internationale de l’Holocauste, le 27 janvier, également à la veille du Shabbat, le jour le plus saint de la semaine pour les Juifs, à l’extérieur d’une synagogue, la maison de la foi juive, à Neve Yaakov, Jérusalem. Le lendemain également, le matin du Shabbat, un adolescent terroriste arabe a attaqué des civils juifs qui passaient.

Il vaut la peine de mentionner ici que la gauche politique en Israël se moque de ses frères et sœurs assassinés. Tout ce qui les occupe, c’est de protester contre le plan le plus bienvenu de réforme du système judiciaire tyrannique d’Israël. La raison en est que la gauche politique en Israël a perdu son pouvoir et que la Haute Cour politiquement de gauche est leur dernière forteresse pour défendre et protéger leur programme biaisé et anti-israélien.

Alors qu’ils comptaient les morts à Jérusalem, la gauche politique israélienne et ses partisans sont descendus dans les rues en signe de protestation. Ils ont démontré qu’ils sont déconnectés de la réalité et ont perdu les derniers restes du sentiment de garantie mutuelle. Ils n’ont aucune honte.

Rédemption et remède

Voici donc mes pensées et quelques solutions suggérées après le récent meurtre de sept Juifs innocents à Jérusalem, l’attaque terroriste la plus meurtrière qu’Israël ait connue depuis des années.

Combattre et dissuader le terrorisme arabe et exiger un prix réel du terrorisme[s] qui ont pratiqué la terreur, leur famille[ies] et leurs partisans, le gouvernement d’Israël doit mettre en œuvre une réponse punitive rapide, dure, définie et efficace à cette dernière attaque et à toute autre attaque terroriste lorsqu’elle se produit.

Annuler les prestations des Arabes qui ont reçu le privilège de vivre à Jérusalem, c’est-à-dire les allocations familiales, les prestations de sécurité sociale. Aussi, je suggère fortement de les dépouiller de leur carte d’identité de résident permanent israélien.

Confisquer et même brûler les manuels scolaires de l’Autorité palestinienne (AP) où les enfants apprennent à haïr et à assassiner les Juifs et deviennent un faux héros, un shahid, un musulmanartyr.

L’organe de gouvernance et l’état de droit de toute la ville de Jérusalem et de Judée-Samarie doivent être le seul gouvernement d’Israël. Aucun autre organisme de ségrégation qui prive quelque 700 000 Juifs qui vivent en Judée-Samarie des mêmes droits que ceux qui manifestent à Tel Aviv.

Après une attaque terroriste, la maison du terroriste doit être scellée et démolie, jusqu’à la dernière brique, dans les 48 heures suivant l’identification de la maison du terroriste. Cela doit devenir la loi du pays et la Haute Cour ne peut pas intervenir ou statuer contre une telle action comme elle l’a fait.

L’armée d’Israël est par le peuple pour le peuple. La plupart des Israéliens, hommes et femmes, savent se servir d’une arme à feu. Après cette dernière attaque terroriste, la police israélienne a commencé à exhorter les propriétaires d’armes israéliens à porter leurs armes tout le temps et partout. Plus encore, le gouvernement d’Israël doit ajouter des milliers de citoyens armés grâce à un processus accéléré et élargi de formation et de délivrance de permis d’armes à feu.

Envisagez la peine capitale pour un terroriste qui a été capturé vivant. La peine de mort aurait dû être la punition d’un terroriste il y a longtemps. Cela permettrait d’économiser des millions de dollars qui sont actuellement dépensés pour garder ces meurtriers enfermés en prison pour une ou plusieurs peines d’emprisonnement à perpétuité.

Ma pétition

Après que le terroriste qui a perpétré le massacre de Neve Yaakov ait été identifié, au cours de la première enquête, il a été révélé qu’il avait écrit: « Qui a dit que nous voulions la paix ? Nous voulons une guerre sans fin. Vous pouvez battre en retraite pour éviter la guerre, mais ne reculez pas d’un pouce si les combats ont commencé. Un bon tireur d’élite au bon endroit vaut mieux qu’un millier de soldats sur le champ de bataille. »

C’est ce que ces Arabes, devenus terroristes, apprennent du jour où ils sont nés et où leur bouche a émis leur premier son. Guerre sans fin, assassiner les Juifs; Plus il y en a, mieux c’est.

Alors pourquoi Israël continue-t-il à jouer le jeu de façade de la nostalgie « paix »? Il n’y aura jamais de paix, JAMAIS ! Israël doit être courageux et trouver le moyen de faire sortir ces Arabes de la terre des Juifs ; DEHORS! Il y a la Jordanie à proximité, où ils peuvent être expulsés et où ils peuvent jouer au terrorisme autant qu’ils veulent et comme ils veulent.

Les accords d’Oslo doivent être réduits en pièces et devenir nuls et non avenus.

Une nouvelle politique qui protège les Juifs sur la terre d’Israël, le devoir numéro un du gouvernement, doit enfin être promulguée et mise en œuvre, et doit fonctionner. La peur de la terreur dans l’ensemble de la population juive n’est pas une option.

Ce n’est que si et quand les Juifs en Israël commenceront à se comporter comme les propriétaires de leur terre – la terre d’Israël, et non comme les Juifs privés de leurs droits, comme les Juifs européens avant la Seconde Guerre mondiale, que cette situation prendra fin.

Parce que pendant 2000 ans, les Juifs aspiraient à retourner sur leur terre, Israël. Ils sont finalement revenus et maintenant il n’y a plus de retour en arrière. Il n’y a plus d’endroit sur terre où les Juifs peuvent dériver et s’enfuir. La terre d’Israël est le dernier arrêt et le terminal où la route se termine. Par conséquent, Israël doit être, d’abord et avant tout, l’endroit le plus sûr et le plus sûr sur terre pour les Juifs. Les Juifs n’ont pas d’autre endroit où s’enfuir, de peur que l’histoire ne se répète et ne mette fin à la nation juive.

casibomcasibom
casibomcasibom