La Somalie lance la première autorité de protection des données pour protéger la vie privée

Dans le cadre d’une initiative historique, la Somalie a créé sa première autorité de protection des données, ce qui constitue un pas important vers l’amélioration de la confidentialité des données et marque une nouvelle ère dans l’engagement du pays à protéger les informations personnelles.

Cette étape peut être interprétée comme une nouvelle étape franchie dans la longue trajectoire de la Somalie vers le renforcement de l’État et des institutions. Cela faisait suite à une cérémonie magnifiquement organisée à laquelle ont assisté de nombreux dignitaires, dont des ministres, des parlementaires et d’autres personnalités de tous les horizons de la société somalienne, le 24 février.

Autorité somalienne de protection des données

Cet organisme gouvernemental nouvellement créé, connu sous le nom d’Autorité somalienne de protection des données, est investi du devoir de protéger la vie privée des citoyens et d’empêcher l’utilisation abusive des données par les personnes ou les institutions dont les activités peuvent se rapporter, de quelque manière que ce soit, aux données.

S’adressant à la cérémonie d’inauguration de l’institution, le directeur de l’APD, M. Mohamed Ali Ahmed (Royal), a salué l’altruisme de son équipe jeune et énergique dont les généreuses contributions ont été déterminantes dans la fondation de cet organisme, soulignant ses principales responsabilités, notamment celle d’assurer le plein respect des réglementations relatives à la protection de la vie privée en supervisant les entités publiques et privées pour leur traitement approprié des données et des informations personnelles recueillies auprès des membres du public pour les aider à se conformer à la loi. qu’ils fournissent des services.

Inauguration de l’Autorité somalienne de protection des données
Inauguration de l’Autorité somalienne de protection des données. Crédit photo : DPA

Ministre des Télécommunications et de la Technologie

Parlant de l’Autorité de protection des données qui relève de son ministère, Jama Hassan Khalif, le ministre des Télécommunications et de la Technologie, a déclaré de son côté que la création de cet organisme marquerait la fin d’une ère où les données, qu’elles soient nationales ou individuelles, restaient ouvertes, considérant cette évolution comme le premier pas sur l’échelle vers la réalisation d’une culture à part entière des données et de la protection de la vie privée au sein du peuple somalien.

D’autres ministres ont également prononcé leur allocution lors de la cérémonie, au cours de laquelle ils ont souligné l’importance de dévoiler un tel service gouvernemental de protection des données, naissant mais attendu depuis longtemps.

Ministre de l’Intérieur

Parmi les intervenants figurait Ahmed Moallim Fiqi, ministre de l’Intérieur, qui a ensuite tenu le début des activités de protection des données en aussi haute estime que le travail de la police et d’autres institutions de sécurité, en ce sens qu’elles existent toutes pour protéger les citoyens contre toute action préjudiciable.

« À partir de maintenant, nous devons être assurés qu’il y aura quelqu’un sur qui compter pour s’occuper d’une responsabilité qui a été abandonnée depuis longtemps. » a déclaré Abshir Mohamed Ahmed, le ministre d’État à la présidence, en référence à l’APD.

Autorité somalienne de protection des données. Crédit photo : DPA
Autorité somalienne de protection des données. Crédit photo : DPA

Ministre de l’Éducation

De son côté, Farah Sheikh Abdulkadir, ministre de l’Éducation, a exprimé sa volonté de collaborer avec l’autorité pour faciliter son rôle dans le traitement d’une myriade de données qui sont actuellement en possession du ministère. « Nous avons déjà commencé notre collaboration avec DPA puisque nous avons eu une réunion avec eux la semaine dernière pour explorer les pistes de collaboration » a-t-il ajouté.

Président de la Somalie

C’est en mars 2023 que le président de la Somalie, le Dr Hassan Sheikh Mohamud, a promulgué la toute première loi sur la protection des données du pays pour préparer le terrain à la formation de l’APD, qui a résulté d’efforts vigoureux déployés pour créer quelque chose à partir de rien.

Les observateurs considèrent la création de cette autorité comme une démonstration claire de la volonté de la Somalie de mettre fin aux violations de données et à d’autres types de crimes numériques en ce moment critique où le pays s’attarde sur une guerre prolongée contre Alshabaab, un groupe terroriste mortel qui est pourchassé sur plusieurs fronts, y compris la technologie.

casibomcasibom
casibomcasibom