Somalie : Vote historique sur la Constitution : le président mène la charge après des décennies de lutte

Première Constitution officielle

Dans un geste sans précédent pour le parcours d’édification de la nation somalienne, les deux chambres parlementaires se sont réunies le 24 janvier pour voter sur les directives procédurales pour l’approbation finale de la constitution démocratique du pays. Ce vote, attendu prochainement, marque une étape cruciale dans le remplacement de la constitution provisoire adoptée en 2012 et représente l’aboutissement des efforts de la commission nationale indépendante de révision de la constitution et de la commission parlementaire mixte.

1969 Annulation

La nécessité d’une constitution définitive découle du vide laissé par l’annulation de la constitution fondatrice de la Somalie en 1969 par un régime militaire. L’absence d’une constitution contraignante a longtemps tourmenté la Somalie, entravant la mise en place d’institutions fonctionnelles et d’une politique de consensus, essentielles à la stabilité nationale.

Le président Hassan Sheikh Mohamud et la Constitution somalienne. Image tirée d’une capture d’écran YouTube éditée par Newsblaze.
Président Hassan Sheikh Mohamud. Image tirée d’une capture d’écran YouTube éditée par Newsblaze.

Tentatives précédentes

Les dirigeants somaliens successifs ont considéré l’adoption d’une constitution officielle comme une priorité, mais les progrès ont été entravés par le manque de bonne foi des parties concernées. Le président, qui en est à son deuxième mandat, est à l’avant-garde de cette entreprise historique, tirant les leçons de son mandat précédent pour concrétiser cette vision. Son engagement renouvelé en faveur de la réforme constitutionnelle est un thème récurrent depuis sa réélection en mai 2022.

Dans un discours prononcé lors de l’investiture du président du Puntland, le 25 janvier, le président a souligné l’urgence d’achever le processus constitutionnel. Il a souligné le besoin crucial de la nation de résoudre cette énigme constitutionnelle de longue date, affirmant que les retards ne sont plus acceptables.

Les efforts vigoureux déployés par le Président Hassan Sheikh Mohamud reflètent la demande du peuple somalien d’un cadre de gouvernance constitutionnel stable. Cette évolution vers une nation pleinement constitutionnelle vise à résoudre les malentendus et les conflits du passé découlant de la constitution provisoire et ambiguë, marquant ainsi la fin d’une ère politique tumultueuse.

Espoirs et aspirations

L’adoption anticipée de cette constitution n’est pas seulement un jalon politique ; il représente les espoirs et les aspirations du peuple somalien à un avenir pacifique et structuré, libéré des ambiguïtés et des conflits du passé.